Craig Johnson – Little bird

Posté par Killing79 le 16 février 2014

Polar indien

Little bird

Cody Pritchard était un des quatre adolescents condamnés avec sursis pour le viol d’une jeune indienne « Little Bird ». Lorsque Cody est retrouvé assassiné par une arme cheyenne, Walt Longmire le shérif du comté, doit mener son enquête malgré les tensions entre les deux communautés.

L’univers de Craig Johnson est basé dans l’Ouest américain, où se côtoient les indiens et les blancs au milieu des grands espaces. Entre plaines et montagnes, il introduit Walt Longmire un shérif désabusé en fin de carrière, qui va devoir se remotiver pour enquêter sur un meurtre teinté de vengeance.
Longmire est un personnage intéressant par son caractère rustre et les relations particulières qu’il entretient avec les autres, principalement avec Henry, son acolyte cheyenne. L’enquête est plaisante, mais le passé malsain de la victime et des futures cibles du tueur, ne m’ont pas donné envie de connaître la vérité. En effet, j’étais en empathie avec le coupable dont je comprenais les motivations. Ceci dit l’esprit et les croyances indiennes donnent une dimension particulière à ce roman, qui est un reflet des relations encore difficiles entre les communautés de ces régions.
Malgré une écriture travaillée, il me reste un sentiment mitigé: ma première expérience de Craig Johnson n’a pas été transcendante, mais l’atmosphère et les protagonistes ont peut-être droit à une seconde chance…

Gallmeister (poche) 422 pages

14/20

Publié dans Polars et thrillers | Pas de Commentaire »

R.J. Ellory – Les anges de New York

Posté par Killing79 le 23 janvier 2014

Polar noir

Ma lecture actuelle

Suite à la mort de son coéquipier, Frank Parish, inspecteur au NYPD est contraint de consulter une psychothérapeute, qui le conduira à raconter l’histoire de son père. Parallèlement il conteste la décision de sa hiérarchie, pour continuer à enquêter sur le meurtre d’une jeune fille, qu’il croit victime d’un tueur en série.

Après avoir lu « Seul le silence » qui se rapproche plus du style roman noir, RJ Ellory nous livre avec « Les Anges de New York » un véritable polar, mais toujours noir bien sûr.
Le récit de la traque visant à identifier un serial killer, est entrecoupé d’entretiens entre l’inspecteur en charge de l’affaire et la psychologue de la police. Ces parties m’ont un peu moins intéressé, car elles n’apportent aucune plus-value à l’histoire si ce n’est les explications sur le passé et donc le caractère de Frank Parish.
Éclipsé par le passé glorieux d’un père qu’il considère comme un imposteur, Parish va construire son personnage tourmenté et auto-destructeur toujours sur le fil du rasoir, dans son métier comme dans sa vie privée. Et d’ailleurs dans cette enquête, poussé par ses intuitions, il va très souvent et délibérément dépasser les limites de l’acceptable pour pouvoir confirmer ses convictions et son besoin de justice. Il va donc enchaîner les interrogatoires et les fouilles plus ou moins légales pour conforter ses propres certitudes, au détriment de la neutralité nécessaire pour ce genre d’investigations.
L’écriture de RJ Ellory est toujours juste, et même si cette fiction ne dépeint pas vraiment une fresque sur la police corrompue de New York, comme le titre et une bonne partie du roman nous le laissaient présager, elle s’avère être un polar pour le moins efficace.

Le livre de poche 666 pages

16/20

Publié dans Polars et thrillers | Pas de Commentaire »

Arthur Conan Doyle – Le chien des Baskerville

Posté par Killing79 le 30 décembre 2013

Ce cher Sherlock

Le chien des Baskerville

Le docteur Mortimer vient voir Sherlock Holmes et son ami le Dr Watson pour leur faire part de l’histoire d’un de ses patients qui est décédé  dans d’étranges circonstances. En effet la famille du défunt semble être victime d’une malédiction, qui tue ses membres depuis plusieurs générations. Sherlock va alors envoyer son ami enquêter sur place.

Une partie du « Chien des Baskerville » se déroule dans la ville de Londres et l’autre partie dans une campagne retirée, ce qui permet à Arthur Conan Doyle de nous décrire les atmosphères différentes de l’Angleterre de l’époque. L’enquête n’a rien d’exceptionnelle ni dans sa construction ni dans son déroulement mais elle place les bases du roman policier qui font légion encore aujourd’hui. Le texte date de plus d’un siècle et il est extrêmement agréable à lire et pas du tout démodé.
Mais « Le chien des Baskerville », c’est avant tout la découverte d’un personnage, repris dans de multiples adaptations variées et qui prend toute sa grandeur dans sa version originale. Sherlock Holmes nous apparaît comme un enquêteur réellement atypique qui navigue entre mystère et obsession. C’est grâce à son sens aigu de l’observation et de la déduction, qu’il est considéré comme un génie dans son métier et c’est à cause de son originalité hermétique au monde, qu’il reste en marge et inadapté aux relations humaines. Malgré l’ancienneté de sa création, Sherlock Holmes reste un personnage unique qui nous intrigue, nous fascine et marque les esprits.
Ma première approche des histoires d’Arthur Conan Doyle m’a donné envie de participer à d’autres aventures menées par le détective et son acolyte les plus célèbres du monde.

Pocket (poche) 191 pages

15/20

Publié dans Polars et thrillers | Pas de Commentaire »

Franck Thilliez – Vertige

Posté par Killing79 le 10 décembre 2013

Vertige de l’esprit

Ma lecture actuelle

Jonathan Touvier se réveille au fond d’un gouffre, sans en connaître les raisons. Il se retrouve avec deux individus et un chien. Lui est enchainé au poignet, un autre à la cheville et le troisième porte un casque qui explosera s’il s’éloigne des autres…

Le huis clos créé par Franck thilliez fonctionne de part l’originalité du lieu où se déroulent les évènements. Le gouffre, sorte de piège naturel, apporte ses contraintes (le froid, l’humidité et le noir) et devient l’ennemi principal de ces prisonniers d’un jeu diabolique. Les raisons inconnues de leur enfermement et les réactions humaines engendrées par cette micro société, apportent aussi leur grain de sable dans cet univers hostile. L’ambiance étouffante, la tension croissante et les scènes chocs sont les maîtres mots de cette aventure, qui m’a stressé de bout en bout. De fausses pistes en indices flagrants, l’auteur m’a balancé pour mieux me tenir jusqu’à la fin. Cette fin, qui m’a paru tout d’abord anodine mais qui est devenue totalement destabilisante, lorsque j’ai constaté que la photo était différente (les initiés comprendront…).
Le véritable défaut de ce roman, qui atténue mon enthousiasme, est qu’il repose sur des idées scénaristiques déjà développées dans d’autres livres ou films comme « Saw » ou « Shutter Island », et que constamment mon esprit s’est égaré dans ces directions qui m’ont un peu gâché la fête.
Mais dans l’efficacité et le suspense, « Vertige » reste un bon Thilliez!

Fleuve Noir 331 pages 

16/20

Publié dans Polars et thrillers, Romans et Récits | Pas de Commentaire »

Dennis Lehane – Ténèbres, prenez-moi la main

Posté par Killing79 le 13 novembre 2013

Lehane!

Ténèbres prenez moi la main

Angela Gennaro et Patrick Kenzie, couple particulier de détectives vont être engagés par une psychiatre, qui a d’abord reçu des menaces téléphoniques, puis une photo de son fils. Les différentes pistes vont mener à un serial killer qui paraît lié au passé des deux enquêteurs.

Un polar/thriller que je considère comme réussi passe, soit par un scénario bien conçu, soit par des scènes d’actions ou de rebondissements efficaces, soit par un univers ou des personnages marquants. Dennis Lehane se permet de mettre tous ces ingrédients dans tous ses livres. Il crée une histoire à suspense, des séquences frappantes avec des personnages travaillés, le tout dans une atmosphère urbaine unique. Dans ce deuxième épisode des aventures de Angela Gennaro et Patrick Kenzie, il nous entraîne une nouvelle fois dans sa ville, Boston, avec ses propres règles et fait évoluer ses personnages toujours sur la brèche dans une enquête noire et violente. Ses détectives ne sont pas des héros, ils ont leurs failles et leur tendre relation ambiguë m’a permis de m’attacher à eux et d’avoir envie de les suivre sur les traces du crime.

Le monde selon Lehane n’est pas de toute gaieté, mais il porte une résonance à notre réalité qui nous accroche jusqu’à la fin. Le scénario de cet opus m’a paru plus maîtrisé et plus palpitant que le premier, et Dennis Lehane excelle encore une fois dans le sens du récit et la mise en scène.

Rivages/noir (poche) 489 pages

17/20

Publié dans Polars et thrillers | Pas de Commentaire »

Gillan Flynn – Les lieux sombres

Posté par Killing79 le 11 août 2013

Crimes de famille

Gillan Flynn - Les lieux sombres dans Polars et thrillers les-lieux-sombres1-93x150

Dans les années 80, la mère et les deux soeurs de Libby Day 7 ans, sont sauvagement assassinées dans la ferme familiale. Le coupable est rapidement identifié: son frère aîné Ben 15 ans qui est envoyé en prison. Vingt-cinq ans plus tard, aidée par des personnes passionnées par l’affaire, Libby va relancer l’enquête.

Le roman navigue entre deux époques: 1985 et aujourd’hui.
1985, l’auteur utilise une manière originale de raconter les évènements avec le point de vue des différents acteurs qui se sont succédés pour reconstituer, comme un puzzle, la vérité sur le drame qui s’est déroulé ce soir là.
Et aujourd’hui, l’auteur utilise une narration linéaire pour nous conter, Libby le personnage principal, désagréable, associable et paresseuse, qui va mener par nécessité sa propre enquête sur la mort de toute sa famille.
L’envie de connaître le fin mot de l’histoire est une vraie motivation pour tourner les pages et les secrets gardés par tous les protagonistes ajoutent une part de suspense très bien entretenue. L’écriture de Gillian Flynn est très accessible et nous entraîne dans l’univers malsain de la pauvreté, des croyances et des préjugés. La fin un peu tirée par les cheveux met un petit bémol au plaisir simple que m’a procuré ce livre.
Au sortir de ce roman, je garde un sentiment plaisant de ce divertissement sans grandes prétentions…un bon livre de vacances!

Livre de poche 506 pages

15/20

Publié dans Polars et thrillers | Pas de Commentaire »

12345...10
 

11goc |
L'alchimie molle de l'écriture |
Les désastreuses aventures ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liremapassion
| Le phaéton véloce
| S/S BOULAOUANE